Le périple #3

Dernier volet de la saga, et pas des moindres, puisqu’il s’agit ici de mon pèlerinage à l’exposition Jean Paul Gaultier qui s’est déroulée au musée des Beaux-Arts de Montréal jusqu’au 3 Octobre dernier… Cette rétrospective, dédiée aux 35 années de carrière du créateur, était présentée en exclusivité à Montréal et ne sera pas représentée en France. Je vous laisse imaginer à quel point il m’était difficile de contenir mon excitation ^^ J’en avais des étoiles dans les yeux et l’envie de ne pas en perdre une seule miette. L’émotion de découvrir devant moi les robes et corsets que je n’avais jusqu’alors vus qu’en photo  m’a complètement submergée. Des corsets portés par Madonna, Kylie Minogue ou encore Dita Von Teese, juste là, sous mes yeux, je n’en revenais pas !! Tout ça m’en a presque donné les larmes aux yeux, petit coeur sensible que je suis =)
Donc, pendant que Julien rencontrait un grand maître du jeu vidéo (pour intégrer son équipe ? Affaire à suivre…), je passais 3 bonnes heures dans une enfilade de salles consacrées à l’oeuvre du couturier impertinent. De quoi me faire saliver et me donner envie de travailler ardemment pour, qui sait, peut-être intégrer ses ateliers un jour… On peut toujours rêver =)

La suite en images ❤ (J’espère que vous aurez le courage d’aller jusqu’au bout =P)

Tout était fantastique, rien que le fait d’être à 3 centimètres d’une robe que des petites mains ont passé 140 heures à confectionner était époustouflant ! Ce que j’ai apprécié en particulier :
– La scénographie autour des mannequins. Leur tête en relief servait de support à la projection de leur visage filmé : ils parlaient, chantaient, riaient, et le maître nous accueillait “en chair et en os”, comme il disait lui-même pendant son discours de bienvenue ^^
– Les défilés, des années 80 aux plus récents, diffusés sur un bon nombre d’écrans plats disposés au mur. J’ai passé un certain temps à m’abreuver d’images que je n’avais jamais vues.
– Les témoignages, écrits aux murs, des proches du couturier et leur manière de percevoir son art : Madonna, Andy Warhol, Karl Lagerfeld et j’en passe =)
– L’enchaînement des salles : la première se nommait Boudoir et contenait en particulier les corsets. Puis À fleur de peau, où l’on trouvait des “écorchés”, son travail sur la peau et l’identité ; Punk cancan qui racontait son affection pour la parisienne et pour le punk british, qu’il ne cessait de réinterpréter ; Jungle urbaine où étaient exposées ses inspirations street et exotique ; et enfin Métropolis, la plus futuriste de l’exposition.
– Une citation de Jean Paul Gaultier que j’ai relevée, inscrite au mur : “Je respecte les individualités et j’aime les particularités. Je mixe et matche, collecte, détourne et métisse les codes. Passé, présent, ici, ailleurs, masculin, féminin, distingué, ordinaire, tout le monde cohabite.”
– Les croquis originaux (enfin je crois) des tenues de concert du Blonde Ambition Tour de Madonna et les Polaroïds des essayages, les croquis des costumes du Cinquième Élément.
– Le fait que l’exposition était chorégraphiée par Jean Paul Gaultier himself, ce qui en faisait une création à part entière.

J’ai vraiment pris mon pied dans cette expo, j’en avais presque oublié Montréal en sortant de la salle. J’ai été transportée sur une autre planète l’espace de quelques heures, plongée dans mon élément, éblouie par tout ce que j’avais devant les yeux.

Je veux travailler dans la couture. =D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s