Entomologie bicolore

J’ai eu la chance de trouver un cadavre de guêpe il y a quelques jours. C’était l’occasion ou jamais de dessiner d’après nature cette petite bestiole que l’on ne peut d’habitude pas approcher sous peine de voir son dard de beaucoup trop près… Un super prétexte, donc, pour appréhender les courbes élégantes de cet insecte, en continuant de remplir par la même occasion les pages de ce carnet, que j’ai inauguré il y a peu (avec ce dessin tentaculaire, notamment). Illustration !

J’aime beaucoup les lignes de son abdomen. Vous ne trouvez pas que son thorax ressemble au réservoir d’une moto ? Et puis pouvoir étudier une bestiole sous toutes les coutures, c’est toujours super enrichissant ! J’aurais voulu être entomologiste forensique quand j’étais petite. Ou médecin légiste. M’enfin j’ai déjà foiré le début de mon cursus d’ingénieur, alors la médecine, comment dire… Je me serais vite rendue compte que c’était pas fait pour moi ^^ (bien que j’aie toujours voulu connaître le pourquoi du comment !)

Bref, je devrais faire ça plus souvent. Tout est prétexte à prendre ses crayons ! Et pas uniquement ce qui se passe dans mes journées 😉 En tous cas, je me suis bien amusée… Maintenant, je retourne faire les retouches sur la robe médiévale.

À pluche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s