Illustration, jolies femmes et géométrie

En attendant de vous parler de ma production de créations à vendre, un petit post à propos d’illustration, ça faisait longtemps ! Voici donc un aperçu de ce qui a fleuri dans les pages de mon carnet à dessin ces temps derniers 🙂

Daughter Nature

Une inspiration venue de nulle part, envie de dessiner une belle jeune femme aux cheveux verts avec des bois de cerf décorés… Une fille de la Nature, en somme ! D’ailleurs, si vous voulez la voir sur DeviantArt, c’est par ici que ça se passe 😉

Super Anne

Mistress Anne

Ci-dessus, deux commandes spéciales pour une amie qui voulait se voir en maîtresse dominatrice, et en super héroïne sans lycra ^^

Ecailles psychédéliques

Triangles

Tuiles multicolores

En ce moment j’aime bien expérimenter des motifs géométriques… Idées de base pour de futurs travaux de patchwork ? Le mystère reste entier 😉

Communication Is The Key

Pink Floyd prend son envol ^^

Et enfin, deux projets de tatouages, à concrétiser ou pas mais qui me trottent dans la tête 🙂 Vous aurez peut-être reconnu l’inspiration pour le second ? Il s’agit de Dark Side of the Moon, mon album favori des Pink Floyd ❤

Bref, entre deux projets couture, je m’amuse bien 🙂 Mais ne vous inquiétez pas, mes créations tissu reviennent très vite, l’article s’en vient dans les prochains jours !

Ciao tutti 😀

Publicités

Volutes poulpesques

Divagations tentaculaires du jour…

Je reviens très vite avec d’autres projets tout en courbes (ça sent la pin-up, mais je ne vous en dirai pas plus =P) et aussi, pourquoi pas, avec un aperçu de la publication d’une de mes housses de smartphones dans un magazine de couture… La suite au prochain épisode !

Crobards en retard

Eh oui, nous voici au mois d’Avril, ce qui signifie que nous venons déjà d’achever le premier tiers de l’année, (dit comme ça, on s’aperçoit que le temps file à une sacrée vitesse…) mais aussi qu’il est temps de vous dévoiler ce qui s’est passé pendant ces 31 journées de ma petite vie =)

J’ai goûté aux plaisirs d’une salle de sport,

je me suis baladée sur Orléans (et j’ai craqué mon slip chez Zara du coup >< je vous donnerai le détail de ces achats compulsifs dans quelques temps ^^),

j’ai bougé mon booty sur de la musique qui donne la patate,

Julie est venue à la maison,

     

 

 

 

 

 

 

 

 

j’ai travaillé ma souplesse,

j’ai fait faire des retouches à mon tatouage à Clermont-Ferrand (première fois que je prenais la voiture seule sur un trajet de plus d’une ou deux heures, j’ai conduit pendant 8h30 aller-retour ! Ça valait bien une pause goûter sur place, histoire de reprendre des forces pour rentrer 😉 ),

je me suis décidée à enlever mon piercing au labret, après neuf mois de bons et loyaux services ^^,

on a eu une lueur d’espoir de la part de Montréal (qui n’est toujours pas confirmée d’ailleurs) (petite référence à ceci, vous pensez bien ^^),

Domi et moi avons profité du soleil en regardant des vieilles photos de la maison,

j’ai modifié mon prototype et cette fois, ça lui allait comme un gant,

du coup, je suis passée à la réalisation,

je me suis crue dans Million Dollar Baby,

et j’ai resorti mes robes du placard (c’est là que j’ai constaté que la robe blanche que je m’étais achetée lorsque j’avais 18 ans m’allait toujours, voire même mieux qu’avant ! Yay ! ^^)

La prochaine fois, je vous raconterai comment je me suis fait remettre 4 vertèbres en place, mes brownies au chocolat blanc, et puis la suite (et fin !) de la saga robe médiévale aussi, tout de même ^^

Bon et puis en ce qui concerne Montréal, ça me semble un peu cui-cuit pour l’instant : Julien n’a que des réponses approximatives, on préfère donc mettre le projet en standby pour l’instant en attendant de se constituer un peu plus d’économies. Ce serait quand même assez ridicule de pouvoir se payer les billets d’avion mais de n’avoir les sous ni pour vivre là-bas, ni pour revenir en France… Dès que j’aurai fini la robe d’Evelyne, je me trouve un boulot et j’engrange des noisettes en continuant de faire des projets créatifs à côté (et de les vendre ?). Je doute que l’on puisse partir avant l’été mais on va tout faire pour décoller maximum début septembre (eh oui, convention du tatouage oblige =P m’est avis qu’elle sera bien plus étoffée que celle de Lyon ^^ Miam !)

D’ici là, bon vent moussaillons ! 😉

Février, c’est terminé !

Bon, je sais, je n’ai pas tenu les engagements que j’avais commencé à mettre en pratique en janvier, un post par semaine c’était du domaine de l’inconcevable ce mois-ci ! Excusez-m’en !
Pour me faire pardonner, petit résumé du mois en dessins :

On a fêté nos deux ans ensemble,

on a confié nos ratons entre de bonnes mains,

on a profité de la neige,

JE ME SUIS FAIT TATOUEEER !! Hm, pardon… Donc je disais, je me suis fait tatouer,

j’ai saoulé tout le monde parlé de mon tatouage à beaucoup de monde,

j’ai réappris à voir,

j’ai marché au grand air avec mes deux loulous,

j’ai récupéré de la promenade,

j’ai laissé déborder ma féminité (celui-ci mérite d’être plus grand =P),

j’ai rafraîchi ma coupe sans le dire à l’homme,

Anthony a constaté la propreté des vitres de la véranda,

on a croisé un fantôme,

je porte enfin des quatzieux qui ne témoignent plus de ma période adolescente,

j’ai fait essayé la première ébauche de la robe médiévale à sa future propriétaire,

j’ai fêté Mardi Gras chez mes parents,

j’ai décidé de me prendre en main (pour rentrer dans mes jeans après les gaufres),

on a évoqué des souvenirs des années 80,

je me suis prouvé que je pouvais aller bien plus loin que ce que je ne pensais,

et j’ai recommencé à travailler sur mes cours (qui étaient en friche depuis trop longtemps).

Que des bonnes choses ! La prochaine fois, je vous raconterai la première fois que j’ai mis les pieds dans une salle de sport. Si, si, j’vous jure, ça aussi j’en suis capable. Mais rassurez-vous, j’y croyais pas non plus XD

Bonne continuation les loulous !

Quelques feuilles à même le flanc

Mardi, le grand jour était arrivé. Après avoir dormi chez mes parents la veille au soir, nous montions en voiture, ma mère et moi, pour un voyage de quelques centaines de kilomètres. Pendant le trajet, j’avais le coeur palpitant et je comptais les minutes qui me séparaient du rendez-vous. J’avais du mal à contenir mon excitation. Arrivées à Clermont-Ferrand, une fois la voiture garée, nous avons pu nous restaurer dans une brasserie située à quelques pas de la rue où se situe le studio de tatouage. De quoi faire monter un peu plus la pression. Un déjeuner copieux n’a pas suffi à calmer les noeuds que tricotaient mes boyaux tandis que nous nous dirigions vers cette petite boutique toute de noir et de rouge vêtue.

Lire la suite

Sous ma peau

L’excitation est à son comble… Plus qu’une semaine, sept petits jours et je serai marquée à vie ! J’ai hâte et en même temps j’appréhende un peu… Ce sera la première fois que j’endurerai ce rituel qui me tente depuis plus de trois ans. L’année dernière, j’avais pris connaissance du milieu « pour de vrai », lors de la convention du tatouage de Lyon (piqûre de rappel par ici ^^). Eh bien, un an après (presque jour pour jour d’ailleurs !), voilà que ce projet devient concret.

J’ai choisi un studio de tatouage de Clermont-Ferrand tenu par deux nanas, j’ai nommé Studio A / Le Cri du Kassis. Je suis tombée amoureuse de leur style, très graphique, très nerveux, avec de jolis contrastes sur les lignes et les aplats de couleurs… Bref, après quelques échanges par mail assez denses avec Valérie, ma future tatoueuse, le rendez-vous a été calé pour mardi prochain, le 7 février donc. Et pour vous faire baver patienter en même temps que moi, quelques tattoos que l’on peut trouver sur leur site, ceux-là même qui m’ont donné envie de me faire tatouer chez elles =) Mais d’abord, la team :

Ce sont vraiment des artistes, j’adore leur univers et je suis totalement surexcitée très impatiente d’y aller… À la semaine prochaine pour lever le voile sur le mystère du dessin (enfin !) et sur le déroulement du rendez-vous… 😉

Le coffre au trésor

Hier, cela a fait tout juste deux ans que Julien m’a offert ce coffre. Déjà rempli d’un fond de pièces et accompagné d’une histoire d’aventuriers, il l’a conçu pour accueillir les économies que je faisais en vue de mon tatouage, le tout en pièces de 10 et 20 centimes. Eh bien au bout de ces deux ans, toutes ces petites pièces se sont accumulées, pour au final former un petit magot d’environ 150 € ! Cela fait partie de ces petites surprises qui améliorent le quotidien. Comme disent les anglophones, it makes my day =)

Je vais aller porter tout ce petit monde à la banque dès que possible pour renflouer mes réserves, et ainsi contribuer au prix du tatouage (qui coûtera entre 200 et 300 €). Les efforts finissent par payer ! (et pour l’anecdote, ce joli pécule pèse plus de 5,5 kg ! C’est de l’argent massif ! ^^)

Je reviens très vite avec d’autres histoires à vous raconter… Et puisque les soldes débutaient aujourd’hui avec leur lot de tentations, je me suis bien sûr laissée avoir par quelques offres alléchantes… Et haut perchées ! La suite au prochain épisode 😉