Dans la série… Insolites -Partie 2-

Suite (et fin !) de l’article précédent…

Matthew Cusick fait du collage à partir de cartes routières :

On part pour Moscou avec Yulia Brodskaya, qui manipule elle aussi le papier. Elle crée méticuleusement des “illustrations” en relief pleines de poésie :

Une escale gourmande de taille, avec Patrick Roger qui fait des sculptures improbables à partir de… chocolat :

Une petite vidéo pour découvrir sa manière de travailler (et aussi pour nous faire baver un peu ^^).

Et pour clore ce chapitre, coup de projecteur sur un jeune homme que je connais depuis quelques temps et que j’apprécie beaucoup : j’ai nommé Anthony Istar, magicien de son état, fort doué dans son art et pourtant très modeste… Big up ! 😉

Ainsi s’achève cette série d’artistes hors du commun ! Je ferai bientôt un récapitulatif détaillé de tous ces créateurs, en mettant également leurs sites dans ma liste de liens permanents =)

Sur ce, bien le bonsoir !

Publicités

Dans la série… Insolites -Partie 1-

Et voici le dernier volet de cette sélection d’artistes ! Étant donné le nombre d’ « inclassables », je compte développer cette partie en deux articles, histoire de ménager le suspens (et la longueur du post…)

Arrive en premier sur la piste Brian Dettmer, qui adore charcuter les vieux bouquins bien épais :

Et un bout du making-of (gros boulot…) :

Ensuite, un travail très graphique à même la peau. Il s’agit d’un studio de tatouage allemand formé par Volko Merschky & Simone Pfaff : le Buena Vista Tattoo Club :

Du côté de l’art textile, Ed Bing Lee produit des sculptures fort appétissantes en nouant du… bolduc ! Ou du fil de coton… Bref, il s’amuse :

Et si on jouait à Where’s Wally avec Liu Bolin ?

(Rendez-vous dans quelques temps pour la suite de l’alphabet… Pour l’instant, je file faire ma valise =P )

En cage

Séance photo dans les bois pour mettre en lumière la robe que j’avais confectionnée pour la fin de mon année à l’IAV. Je l’ai nommée Le poids des regards pour évoquer mon adolescence, période où je n’assumais ni mon corps ni ma personnalité…

… heureusement, ça a bien changé ! =D

Le quotidien dans ma poche

Quelques épisodes de ce qui se passe dans ma vie ces temps derniers… Du plus récent au plus ancien =)

D’autres à venir très vite, je pense que j’aurai de quoi dessiner au vu de ce que l’on s’apprête à vivre dans maintenant moins d’une semaine… J’attends le départ avec impatience ! Mais il reste encore beaucoup à faire avant d’embarquer… See you soon !

Dans la série : Mode et tissu

Décidément, je ne tiens pas le rythme ! Il faut dire qu’entre mon travail chez Emma, la préparation de mes bagages pour le Québec et mes cours, je n’ai pas trop le temps de lever le nez =)

Alors au menu cette semaine : les artistes du textile (et de la mode).

En première position, voici Paula Sanz Caballero, artiste espagnole qui explore l’illustration par le biais du tissu et de la couture. L’ensemble est rétro, un poil snob mais bien décalé :

(eh oui, elle a créé une collection de chaussures inspirées du style de ses illustrations… Bien vu ! )

On reste dans le thème des chaussures avec Kobi Levi, artiste israélien qui crée des “hybrides” pour habiller nos pieds (oui oui, ce sont bien des chaussures ^^) :

On part ensuite au Japon pour découvrir l’oeuvre de Keiko Goke, designer textile et passionnée de patchwork. Et elle y passe du temps : le résultat est coloré, dynamique et très imaginatif (pour les aventuriers, le site officiel de cette artiste est entièrement en japonais… Avis aux amateurs ^^) :

Maintenant, j’attaque avec les artistes du vêtement : Voici Ulyana Sergeenko, une photographe de mode qui vient de Moscou. Passionnée de mode rétro, elle crée ses vêtements à l’image de ses looks, inspirés des années 50 :

On continue dans la mode avec Matleena Hänninen, jeune finlandaise à l’origine de sa marque Sokeria Kans, ce qui signifie “du sucre aussi”. Voyage dans ses créations, bourrées de formes originales et de découpes astucieuses :

Et pour finir, je vous laisse en compagnie de Zuhair Murad, un couturier libanais qui fait des merveilles pour sublimer le corps de la femme :

Sur ce, bonne soirée tout le monde ! Et à très vite avec le dernier opus de cette série, qui traitera des artistes insolites et inclassables… 😉

Dans la série… Grand format

Aujourd’hui, au programme : sculpteurs, plasticiens, land art, artistes du volume et de la troisième dimension.

On commence avec Alexandre Farto (aka Vhils), qui fait des prouesses sur crépit (et sur mur, plus généralement =) ) :

Cal Lane, jeune femme très douée pour manier le chalumeau, nous propose de la vieille tôle rouillée découpée tout en délicatesse… Comme quoi la poésie peut surgir des objets les plus inattendus si on sait la révéler :

Le dada de Heather Jansch, c’est le bois flotté :

Une petite balade dans l’univers multicolore de Jen Stark, qui découpe du papier, beaucoup de papier, et qui façonne des « mille-feuilles » assez hallucinants :

Après le papier, les crayons ! Pete Goldlust s’amuse en creusant ses crayons de cire :

Et enfin, un séjour en Italie avec Paola Epifani aka Rabarama, dont j’ai eu l’occasion de voir deux sculptures magnifiques sur la piazza Pitti à Florence cet été. Cette artiste revisite le corps humain dans des proportions gigantesques, lors d’une quête d’identité au travers de tatouages et de marquages à même la peau de ces géants tranquilles :

Et voilà une nouvelle série qui s’achève… N’hésitez pas à aller visiter leurs sites et à vous renseigner, je pense qu’ils valent tous le détour 😉

À la semaine prochaine pour une  sélection d’artistes qui travaillent le textile… Eh oui, je reste quand même passionnée de mode 😉